Résultat d'une première femme enfumée à froid

Publié le par Laurence

Résultat d'une première femme enfumée  à  froid

N'ayant pas encore de four RAKU, je viens de tester sur deux de mes sculptures de femmes africaines, l'enfumage à froid.

L'émail, n'ayant pas subi de choc thermique, a craquelé de façon très discrète, laissant apparaître de très fines fissures, ce qui change énormément le rendu de la robe par rapport à la sculpture montrée précédemment.

En revanche, j'aime l'aspect de l'enfumage, qui offre de belles nuances dans les couleurs du blanc au noir. La maîtrise des flammes dans le baril d’enfumage est plutôt difficile, mais permet d'avoir ces nuances !!

Deuxième pièce : repartie en cuisson biscuit :-(

Commenter cet article